L’EPITA devient partenaire de la Garde nationale et renforce son engagement dans la lutte contre la cybercriminalité

Suite au partenariat entre la CGE et la Garde nationale, l’EPITA renforce à son tour son engagement de longue date dans la lutte contre la cybercriminalité, en signant la Charte d’engagements réciproques entre la Garde nationale et l’école, ce lundi 18 mars au ministère des Armées.

L’EPITA, première école à répondre à l’appel de la CGE

Le 24 janvier, la Conférence des Grandes Écoles (CGE) a signé un partenariat avec la Garde nationale pour valoriser et renforcer l’engagement des citoyens. En effet, la Garde nationale, créée en 2016 en réponse aux attentats, permet à des femmes et des hommes volontaires de s’impliquer, en parallèle de leur vie civile, dans la Réserve Opérationnelle au service de la protection des Français. Elle rassemble 76 000 réservistes opérationnels des armées (principalement terre, air, mer et gendarmerie) et des forces de sécurité intérieure. Par cet accord, la CGE promet de faciliter l’engagement des étudiants et des collaborateurs de ses établissements membres à devenir réservistes opérationnels.Dans cette dynamique, l’EPITA sera conviée au ministère des Armées le 18 mars pour signer à son tour une charte d’engagements réciproques avec la Garde nationale. L’EPITA est déjà partie prenante des actions de défense nationale des Réserves Citoyenne et Opérationnelle. La signature de cette charte permet de mieux reconnaître les actions déjà menées et de renforcer les partenariats avec le ministère des Armées.

Valoriser l’engagement des étudiants dans la défense nationale au sein même du syllabusCette charte d’engagements réciproques affiche un intérêt dans le cycle de formation de l’EPITA. Elle permet de reconnaître d’un point de vue pédagogique l’implication des étudiants qui consacrent une partie de leur temps à la sécurité de la population et du territoire national. Être réserviste sera inscrit dans le syllabus de l’école comme activité non académique valorisée par des crédits ECTS.Sébastien Bombal, responsable de la majeure Système, Réseau et Sécurité (SRS), sera nommé “Référent défense” pour promouvoir l’esprit de la réserve et de renforcer le lien entre les armées et les étudiants et collaborateurs de l’EPITA. Les étudiants seront régulièrement informés de la possibilité de devenir réserviste opérationnel au sein de la cyberdéfense, du fait de leurs compétences et de leur expertise technique et d’analyse, pour renforcer les capacités des unités cyber des forces armées.

Lancement de la Réserve de Cyberdéfense, DEFNET, FIC, … : l’école est au cœur des actions de lutte et de sensibilisation nationales.

Le 2 mai 2016, le vice-amiral Arnaud Coustillière, Officier général Cyberdéfense, annonçait le lancement de la Réserve de Cyberdéfense à l’occasion de la conférence annuelle de l’EPITA TIC & Géopolitique, à l’École Militaire.

Tous les ans, les étudiants de 4e année de la majeure Système, Réseau et Sécurité participent au DEFNET : un exercice grandeur nature de cyberdéfense proposé par le ministère de la Défense. Il permet aux étudiants de travailler en équipe sur la résolution d’une attaque informatique perpétrée contre une entreprise fictive. Cette année, il aura lieu le jeudi 21 mars à l’EPITA.

Vous êtes journaliste et souhaitez assister au DEFNET le 21 mars ?
Confirmez votre souhait par retour de mail à anaelle.sacco@epita.fr ou par téléphone au 01 84 07 43 76

Pour aller plus loin dans leur engagement, les étudiants de 5e année de la majeure SRS conçoivent tous les ans à Lille le Challenge Forensic du Forum International de la Cybersécurité (FIC), avec le parrainage du Commandement de la Cyberdéfense du ministère des Armées. Ce Challenge a pour ambition de faire découvrir les métiers liés à l’investigation numérique et à la lutte informatique défensive, ainsi que de promouvoir des talents.

Ces initiatives sont le reflet des nombreuses implications de l’école et de ses étudiants dans la lutte contre la cybercriminalité au côté des forces de sécurité intérieure et des armées.

Contact presse pour la Garde nationale :
Lieutenant-colonel (RC-G) Marc MARCEAU – 06 48 25 00 02 – marc.marceau@sirsasana.eu


Télécharger le communiqué